skip to Main Content
NOUVEAUX VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE

NOUVEAUX VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE

  • 29 novembre 2020

NOUVEAUX VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE Nous sommes heureux d’accueillir deux nouveaux volontaires en service civique, Yousra et Montasar. Grâce à eux, aux représentants des Ailojiens au Conseil d’administration, aux salariés d’AILOJ et administrateurs, nous allons relancer la vie du Club…

Continue reading
Ailoj Face Au Coronavirus

Ailoj face au coronavirus

  • 6 avril 2020

Ailoj face au coronavirus

AILOJ vous soutient et vous accompagne dans cette période de crise du Covid-19 que nous traversons. Nous travaillons à distance pour vous orienter, vous accompagner en cas de problème.

Contactez-nous par mail ou par téléphone, voir ci-dessous :

Comment pouvez-vous nous contacter en cas de problème

Ailoj vous soutient et vous accompagne dans cette période de crise du Covid-19

 
Continue reading
AILOJ Met Son énergie Au Service De La Planète

AILOJ met son énergie au service de la planète

  • 5 avril 2019

AILOJ met son énergie au service de la planète

Soucieux du bien-être de notre planète, AILOJ a mis en place un atelier autour des économies d’énergie animé par Mme BARBIER d’EDF, le mercredi 23 janvier 2019 de 14h00 à 16h00. Cet atelier a pour objectif de former aux « bons gestes » et ainsi de réduire sa consommation d’énergie et d’eau. Entre 15 et 20 personnes parmi les salariés en insertion et les Ailojiens ont bénéficié de ces précieux conseils. Différents points ont pu être abordés tels que :
  • Le chèque énergie, dispositif mis en place début 2018, qui permet une prise en charge d’une partie de leur facture d’électricité ou d’eau.
  • Une meilleure maitrise de l’énergie afin de diminuer sensiblement sa consommation
  • L’éclairage : privilégier les ampoules LED à basse consommation, profiter de la lumière naturelle…
  • Les équipements : penser au dégivrage du réfrigérateur, supprimer les veilles sur les appareils peu utilisés, utiliser les équipements lors des heures creuses…
  • L’eau : préférer la douche au bain, faire attention aux fuites, choisir des douchettes économes…
  • Le chauffage : adapter la température des pièces, isoler les portes et fenêtres, ne poser aucun objet sur ou devant les appareils de chauffage…
C’est avec la même volonté de transmission, qu’au cours de l’année 2018, les salariés en insertion ont participé à plusieurs ateliers tels que : « Obtenir son permis de conduire », « Ma banque et moi », « Information sur la sécurité sociale »…   De plus, AILOJ soutient les salariés en insertion qui le souhaitent sur une problématique « Logement ». Ainsi, depuis l’été 2018, le Pôle social a rencontré 8 salariés en insertion. La volonté de l’association est d’offrir une insertion globale à ces jeunes, ce qui a permis à :
  • 3 salariés d’obtenir des nuitées d’hôtel et/ou d’une place en résidence sociale dans le cadre du CIL PASS ASSISTANCE.
  • 5 salariés de valider une demande auprès d’Action logement.
  • 1 salarié de débuter un accompagnement social global (ouverture de droits, soutien dans les démarches, conseil au quotidien).
Continue reading
Témoignage De Roland, Ex-Ailojien

Témoignage de Roland, ex-Ailojien

  • 3 avril 2019

Témoignage de Roland, ex-Ailojien

Peux-tu nous raconter ton parcours à AILOJ ?

En 2015 un ami m’avait parlé d’AILOJ car j’avais un souci de logement ; j’habitais chez ma sœur et ça n’allait pas du tout ; il m’a dit « ici c’est bien tranquille ». On m’a donné un rendez-vous pour une réunion collective puis j’ai déposé tous les documents demandés. A partir de là j’ai eu plusieurs rendez-vous et au bout de 6 mois on m’a proposé un logement. Cette première partie a été un peu rapide. J’avais déposé des dossiers à d’autres endroits avant mais ça n’avait pas marché. C’est ici que tout a commencé. Dès que j’ai eu un logement ça a été comme un déclenchement pour plein de choses, comme une certaine stabilité morale. Ça et le fait d’obtenir mon titre de séjour m’ont donné une forme de confiance en moi. Jade [Jade est une intervenante sociale à AILOJ] m’a suivi et m’a donné des conseils même au niveau du logement. A un moment, même avec un logement je n’y arrivais pas. J’avais encore des soucis pour payer mon loyer, pour gérer mon budget. C’était de pire en pire, j’ai même failli perdre mon logement et ma dette était de plus en plus élevée. AILOJ m’a beaucoup aidé ; on m’a appris la gestion pour payer le loyer. Parfois on néglige certaines choses… Je n’étais pas habitué à rester seul, c’est à AILOJ que j’ai appris à me concentrer sur moi. On a réfléchi à une mise sous tutelle. Au début c’était un choc car on n’avait jamais eu ce type de situation dans ma famille et ça m’a frustré. C’est avec AILOJ que nous avons cherché une tutrice, ça a mis presque un an. Je suis passé au tribunal avec AILOJ et le CMP pour valider ma mise sous tutelle. J’ai compris que ça pouvait bien m’aider, que c’est en fait positif. On a payé toute la dette et là je suis à zéro. Maintenant j’ai une vie, sinon j’aurais tout perdu. Je me suis dit « on peut recommencer une nouvelle vie ». Maintenant c’est parfait, j’ai mon logement à moi, je suis parti d’AILOJ et j’ai compris que c’était bien que je sois passé par AILOJ.

Tu as été très présent au Club des Ailojiens, est-ce que tu peux nous en parler ?

J’aime bien parler de mon activité artistique. J’ai fait des études en art mais je n’ai pas pu continuer quand je suis arrivé en France en 2009. J’ai seulement continué à faire de l’art à la maison. J’en ai parlé au Club et tout le monde était intéressé. On a réfléchi avec le Club et j’ai fait une exposition de mes peintures fin 2015. J’ai appelé l’exposition « Thank you » pour remercier AILOJ de m’avoir permis ces rencontres et d’accepter de m’aider sur mon projet artistique. J’ai beaucoup aimé qu’on utilise une de mes peintures pour faire la carte de vœux 2016. Je me suis dit « whaou » c’est super de voir ses œuvres comme ça. J’aime bien le fait de rassembler des jeunes. Ici on peut se parler, voir ce que les autres pensent. AILOJ ce n’est pas qu’un logement, on encadre les jeunes sur certaines activités. J’ai par exemple participé à un stage aux « Clés de l’Atelier ». Ce n’était que 3 jours mais j’ai appris plein de choses pour faire du petit bricolage à la maison et je n’ai plus besoin de toujours appeler des techniciens. C’est ça qui fait la force d’AILOJ, de ne pas juste donner un logement mais de permettre de participer à quelque chose de social, de sympa, et ça devient comme une petite famille. J’ai participé à plein d’autres activités. La dernière c’était le Parlement Libre des Jeunes [Le Parlement Libre des Jeunes, est une expérience de démocratie directe où les jeunes de 18 à 30 ans s’expriment et s’organisent collectivement pour conquérir ou préserver des droits économiques et sociaux. Il est organisé sur chaque année en Rhône-Alpes lors d’un week-end organisé par Aequitaz et plusieurs réseaux d’éducation populaire]. Et c’était terrible ! D’abord c’était un voyage, un trajet très sympa en voiture. Puis là-bas l’accueil et l’animation, tout était super. Ce qui m’a marqué c’est de voir comment ça rassemble des jeunes, si on ne t’en parle pas tu ne sais pas que ça existe. Après ce week-end trop bien, c’est là que j’ai commencé ma procédure de déménagement, et aujourd’hui je suis plus posé.

Et comment ça se passe dans ton nouveau logement ?

Depuis la première visite jusqu’à aujourd’hui, ça va tout se passe bien. Ça correspond à ce que je voulais, un grand appartement, dans le même quartier que l’ancien, avec un salon, une cuisine, une chambre et une salle de bain. Pour conclure, je trouve ça passionnant de raconter cette rencontre avec AILOJ, j’aime en parler aux autres. Je vois régulièrement d’autres Ailojiens, par exemple A. qui vient régulièrement chez moi pour me montrer ces peintures ou W. que j’ai aidé à déménager récemment. J’ai fait de belles rencontres, des Ailojiens, des voisins qui sont aujourd’hui des amis. Moi j’aime faire les choses avec le cœur, et les gens d’AILOJ sont comme ça aussi. Roland Ela, Ailojien de 2015 à 2018. NB : Si vous souhaitez rencontrer Roland pour exposer ses tableaux, contactez Le Club des Ailojiens pour une mise en contact !
Continue reading
Le PLJ, Un Pari Gagnant

Le PLJ, un pari gagnant

  • 1 avril 2019

Le PLJ, un pari gagnant

Le Parlement Libre des Jeunes (PLJ) de 2018 s’est déroulé le 1er et 2 décembre à Monestier de Clermont.

Le PLJ c’est quoi ?

Le PLJ c’est « une expérience de démocratie directe à des jeunes qui n’ont pas la possibilité d’influencer les décisions politiques. Un parlement libre se déroule de façon libre et créative : il commence par les rêves et les colères des jeunes dans leur diversité. C’est ce qui détermine les sujets de discussion du parlement. Ensuite, il s’agit d’analyser qui peut intervenir sur les problèmes qui ont été choisis, d’organiser un dialogue avec des décideurs et de formuler des propositions (des préjugés à combattre, des actions collectives à mener, des lois à changer). Celles-ci sont votées par les jeunes réunis en Parlement libre. » explique Fabrice Dumas, un des co-fondateurs d’Aequitaz, association qui participe grandement à la réalisation du PLJ chaque année.

Rêves et colères

Cette année, nous (les jeunes) étions 100 à nous être déplacés pour cet évènement. Comme dit ci-dessus, nous sommes partis des rêves et colères de chacun. Les animateurs les ont ensuite réunis par « thèmes » sur des grands paperboard pour créer des groupes par problématiques : « Stéréotypes et Amalgames », « Égalité Hommes/Femmes, est-ce possible ? », « Quelle est ma place dans la démocratie ? », « Maltraitance des personnes en capacités réduites/âgées », « Mon travail prend trop de place dans ma vie », « Ecologie, que pouvons-nous faire ? » et « Peut-on mieux accompagner les jeunes pour leur choix dans leur parcours scolaires et donc de leurs futurs métiers ? ». Chacun a ensuite pu rejoindre le groupe qui allait travailler sur la problématique qui lui tenait le plus à cœur. Le but de ces groupes, accompagnés par des animateurs, était de trouver une solution à leurs problématiques respectives puis de la présenter aux autres à la fin du week-end. Les animateurs et organisateurs étaient très présents pour nous, à l’écoute et très ouverts. Il y avait également une équipe en cuisine pour nous concocter de délicieux repas mi-libanais mi-français, bio et peu coûteux. Malgré le nombre de participants, ils ont réussi à produire seulement 2kgs de déchets ! L’équipe a un rôle majeur dans le PLJ et c’est en partie grâce à elle que cet évènement s’est aussi bien passé.

Rencontre d’un expert

Les groupes se sont ensuite réunis dans la salle à manger, puis nous sommes montés à l’étage peu de temps après pour une rencontre avec un jeune journaliste. Il nous a parlé des médias en général, leur impact, leur pouvoir etc. Nous avons pu lui poser beaucoup de questions auxquelles il a répondu mais il nous en a également posé, sur notre rôle ou encore sur la vision que chacun avait sur les médias. Cette entrevue nous a permis de prendre un peu de recul par rapport aux médias, d’arrêter de généraliser car nous avons tendance à les diaboliser alors qu’il y a des nuances et des « catégories ». L’entretien terminé, nous avions la soirée pour nous. Les animateurs nous ont dit que la salle du haut était prête à recevoir tous les jeunes voulant profiter de la soirée tous ensemble ; les plus fatigués, eux, se sont dirigés dans leur chambre.

Travail en groupes, bilan et suites

Lors de la deuxième journée, les groupes ont continué ce qu’ils avaient commencé la veille, c’est-à-dire trouver des solutions à leurs problématiques et mettre en scène la présentation de la solution aux autres. Lorsque tous les groupes ont terminé, nous sommes tous allés dans la grande salle du haut pour la restitution. Chaque groupe a eu une manière différente de présenter son projet : scènes explicatives, scènes figées, mimes, ou encore simple explication et discussion autour du sujet concerné. Quand la restitution des sept groupes fût terminée, l’équipe nous a également fait un petit bilan du week-end. Nous avons ensuite réalisé le vote. Seuls les jeunes de 18 à 30 ans ont eu le droit de voter. Les organisateurs ont fait ce choix par rapport aux valeurs du Parlement Libre des Jeunes. La problématique prioritaire qui a été votée et que les animateurs se sont engagés à faire avancer est : « Peut-on mieux accompagner les jeunes pour leur choix dans leur parcours scolaire et donc de leurs futurs métiers ? ». Après avoir voté, les animateurs nous ont demandé de nous réunir par région et de choisir parmi les thèmes restants pour constituer des petits groupes qui se réuniront plus tard dans l’année pour essayer de mettre en place les solutions qui ont été présentées dans la restitution faites plus tôt. Après, nous nous sommes tous réunis en cercle pour faire un rapide bilan sur le week-end dans lequel les personnes qui voulaient parler s’avançaient de deux pas, puis celles qui étaient d’accord avec elle, s’avançaient également. Plusieurs jeunes sont passés et une fois que tous ceux qui voulaient ont parlé, Fabrice a pris la parole pour remercier tout le monde, l’équipe, les jeunes etc. puis a clôturé le PLJ. Nous sommes ensuite descendus, pris quelques restes tout le monde a dit au revoir puis est parti. Keum, volontaire en service civique et participant au PLJ pour la première fois
Continue reading
Back To Top